Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Une soirée de mélomanes avertis.


SIORAC-en-PÉRIGORD

 

 

Samedi soir, dans  l'édifice cultuel de Siorac, nous étions loin, bien loin du tumulte citoyen qui secoue ce printemps. Quelque 70 mélomanes sont venus écouter la Quatuor Evoé ; ensemble musical à cordes girondin. Cette soirée, présentée par Dominique Buisson, organisée par le Syndicat d'initiatives, aurait, eu égard à l'investissement et à la qualité artistique de ce quatuor, certainement méritée de rencontrer un plus large écho.

 

  

Cliquez sur les images. 

 

 

 

Les musiciens du quatuor Evoé ont séduit leur public. Photo Pierre Fabre.

 

 

Le programme a néanmoins enthousiasmé l'auditoire avec le quatuor n° 14 " la jeune fille et la mort", de Franz Schubert, composition écrite en 1824 et jouée pour la première fois en 1826. Ce quatuor est une berceuse à la mort accueillante et qui parle du fol espoir de vivre et de se révolter contre l'inéluctable.


La soirée s'est poursuivie avec "le quatuor à cordes n° 8 de Chostakovitch", composé en 1960. L'oeuvre est dédicacée aux victimes de la guerre et du fascisme. Pour terminer la "Simple Symphonie de Britten", composée entre décembre 1933 et février 1934, reprend les thèmes de son enfance. Elle donne un relief à la simplicité enfantine. Elle fut écrite avec toute la science d'un des plus grands compositeurs de Grande Bretagne.

 

 

 

 Les mélomanes conquis.  Photo Dominique Buisson.



12/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres