Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

"Vencerèm la nuèch"; ou "Nous vaincrons la nuit".

 

Une plaque commémorative de l'attaque du 7 janvier a été installée près de l'ancienne entrée de la rédaction de Charlie Hebdo.

 

Cette semaine, à Paris, une série de commémorations va rappeler la folie de fanatiques se réclamant d'une idéologie religieuse qui terrorise le monde civilisé.

Ce délire hystérique est, hélas, un simple copier-coller de toutes les aliénations mentales des dictatures idéologiques, de toutes essences, qui interpellent le genre humain. Il enclenche des génocides imposés. Il nous dérange, à juste titre, certes, mais il faut faire face avec lucidité et courage.

 

Bonnefon.jpg

 

 

Peiraguda (prononcer Pèyragudo), ce groupe occitaniste,  fondé en 1978 par mes amis Jean Bonnefon, Patrick Salinié et  Jean-louis Garrigue, s'est quasi-spontanément inscrit dans cette mouvance de résistance à l'obscurantisme fanatique, haineux et démentiel. Il a certainement pensé à Maxime mais aussi à tous les autres.

 

 

Bonnefon ter.jpg

 

 

Peiraguda a composé "Vencerèm la nuèch". Nous vaincrons la nuit. Quelle superbe allégorie !

 https://www.youtube.com/watch?v=H7pMvrDGVi0

Peiraguda : Jean Bonnefon voix guitare, Patrick Salinié voix guitare, Jacques Gandon voix guitare, Patrick Descamps basse, contrebasse, accordéon et accordina, Laurent Chopin batterie, percussions et chœurs.

 

"Vencerèm la nuèch", s'inspire de We Shall Overcome *  et appelle au recueillement. Une note d'espoir par la mélodie... et par l'optimisme des battants. Ce n'est certainement pas un hasard si la séquence de You tube "Vencerèm la nuèch" assemble la croix occitane, elle rappelle les atrocités, au nom de la foi papiste, infligées aux cathares ; ce n'est certainement pas, non plus, un hasard si l'image de Martin Luther King surgit dans cette animation musicale. Martin Luther King n'aura pas eu la joie de voir Barak Obama devenir le président du plus puissant état du monde. Il n'aura pas davantage vu ce dernier s'atteler à cette immense problématique qu'est la détention d'armes, dans une nation présumée civilisée, chez tout un chacun.

 

 

Bonnefon quater.jpg

 

C'est par les voies mélodieuses de personnages d'exception, comme Joan Baez, Outre-Atlantique, ou, dans notre Périgord, de Jean Bonnefon, que la société civilisée fait face par des moyens hautement pacifiques aux armes dévastatrices, stupides, inhumaines, odieuses et ignobles de la barbarie.

 

 

 * We Shall Overcome (« Nous triompherons ») est un protest song  tiré d'un vieux gospel de Charles Albert Tindley intitulé I'll Overcome Someday, qui fut chanté comme hymne, lors des marches du Mouvement des droits civiques aux États-Unis,  a été publié en 1947 sous le titre de We Will Overcome dans People's Songs Bulletin.

 

 

A maxime.jpg

 

 

 

 

 



05/01/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres