Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

À la filature on tricote.

 MONPLAISANT

Renouer avec la gestuelle d'antan. 

 

 

Clarianne.jpg

 

 

 

 

Jadis, la plupart de nos grand-mères tricotaient... surtout par nécessité et par économie. De nos jours, l'économie c'est acheter des produits manufacturés, usinés dans des pays lointains, souvent, hélas, élaborés par des enfants sacrifiés, dès leur plus jeune âge, au travail épuisant qui les exploite dans des conditions insupportables.

 

Aujourd'hui, les jeunes filles n'ont plus d'éducatrices pour manier l'art de l'aiguille ; et, c'est, certainement, eu égard à nos racines, un peu regrettable.

C'est pour retrouver cette gestuelle d'antan que l'équipe de la Filature de Belvès accueille, chaque semaine, dans son atelier, plusieurs mamies qui, pour leur loisir et aussi pour leur satisfaction personnelle, tiennent à se réapproprier cette technique... apanage quasi-exclusif du savoir-faire féminin.

 

Vendredi, France3 Périgords, média habitué à mettre en relief le travail de cette filature, dans ce sanctuaire de la laine où l'on travaille dans une ambiance joyeuse, a présenté un reportage sur cet atelier de tricot.  

 

 

Contact 05 53 31 83 05

 Tricotage.jpg

 

http://pluzz.francetv.fr/videos/jt_local_19_20_perigords.html

 

 



24/10/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres