Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Clé de l'énigme ; les oeufs de la fermière.

 

 

 

Si l'on réfléchit un peu…

 

Nous savons que les moitiés, qui sont les inconnues de cette équation, sont des nombres impairs puisque chaque fois la fermière ajoute 1/2 œuf sans en casser aucun. Nous savons aussi qu'après chaque vente, inévitablement, le panier se vide partiellement puis totalement. Enfin nous savons que la première cession est la plus importante et la dernière la plus faible.

Commençons donc, par tâtonnement, en remontant et en partant de l'hypothèse minimum.

 

- Nous savons donc, qu'au minimum, la quantité sera égale à ½ + ½ ; soit un œuf.

 

- Imaginons donc que la troisième vente soit donc égale à 1 œuf.

- Imaginons qu'à la seconde vente elle ait vendu 1 oeuf ½ +  ½ œuf ; soit deux œufs.

- Imaginons qu'à la première elle ait vendu 3 œufs ½  + ½ œuf ; soit 4 œufs.

 

Le total serait donc de 4 + 2 + 1 = 7.

 

En partant de 7 la moitié = 3,5 + 0,5 = 4 reste 3.

Deuxième vente 3 / 2 = 1,5 + 0,5 = 2 reste 1

Troisième vente 1/2 = 0,5 + 0,5 = 1 le panier devient vide.  

 



19/11/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres