Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Des comédiens bien sympathiques.

 

 

SIORAC-en-PÉRIGORD 

 

 

CIMG1687.JPG

 

 

Guylène et Yannick, des jeunes parents avides de participer à la vie citoyenne et culturelle. Photo Pierre Fabre.

 

De nos jours, si les substantifs stressés ou surbookés n'existaient pas, il faudrait les inventer car à peu près tout le monde dit ne pas avoir le temps de s'intéresser à la vie sociale, caritative ou associative. C'est tout juste si, en manœuvrant sur l'espace d'une grande surface, on prend le temps d'adresser un petit signe furtif à des voisins que l'on croise, craignant d'avoir, plus tard, à mener une discussion plus longue, en abordant des sujets que nos aînés se faisaient un devoir, par une civilité sociable, d'entretenir.

 

Il y a, néanmoins, des exceptions, des jeunes parents qui travaillent, savent prendre le temps de s'intéresser à la vie communautaire en s'associant aux travaux de leur conseil municipal et, cerise sur le gâteau, pour le plus grand plaisir de leurs voisins et amis, s'investissent dans la vie culturelle, en s'abreuvant de textes à apprendre sans faille, pour monter sur les planches.

 

C'est grâce à ces personnes, qui débordent d'activité mais n'opposent pas une systématique impossibilité de participation, que la vie associative déjoue le stress, le surmenage et ouvre des fenêtres sur une vie où l'on prend des pauses sur les débordements de notre temps.

 

Guylène et Yannick Carcelès sont, dans ce domaine, exemplaires. Ils n'hésitent pas à s'investir dans la Troupe de Sagelat et, de villages en villages, ils interprètent, avec brio, des rôles divers. À Sagelat, commune où Guylène trouve des racines familiales intergénérationnelles et aussi renoue avec l'embasement de son foyer, Guylène et Yannick ont beaucoup apporté pour affermir la vitalité de la troupe.

 

Dans le courant de l'année, c'est un peu en aval de Siorac qu'ils vont faire vivre deux pièces de Labiche et, qui sait, peut-être, les décideurs de la vie culturelle sioracoise auront à cœur de profiter du talent de leur troupe.  

 

 

 



26/06/2016
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres