Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Féminin pluriel

CLADECH

 

 

 

Après l'élection municipale partielle de dimanche dernier, positive pour Denis Monribot, le conseil municipal se devait de reconstituer sa municipalité.

 

C'est chose faite. Vendredi 3 février, après que Martine Bouvret, dans ses prérogatives de première maire-adjointe, assurant l'intérim de Richard Barland décédé, ait installé Denis Monribot dans l'assemblée communale, il revenait, sous la présidence de Michel Francès, doyen du conseil municipal, à l'assemblée communale d'élire le nouveau maire.

C'est Nicole Francès qui fut élue à l'unanimité. Elle reprend donc l'écharpe qu'elle ravit, à Jean-Pierre Mazières, pour la césure de mars 1989 à mars 1995. Le maire progressiste d'alors avait été défait par la marée blanche veinée de rose* de cette année là. Il retrouva néanmoins la première place pour les mandatures de 1995 et de 2001.

Martine Bouvret, elle, retrouve ses fonctions de première maire-adjointe en obtenant quasiment l'unanimité. Il lui manqua seulement un suffrage ; celui de la décence républicaine.

Martine Delaunois, elle, prend place dans l'exécutif municipal, en devenant deuxième maire-adjointe en obtenant 7 suffrages sur 9. Denis Monribot, le nouvel élu, obtint, sur son nom 2 voix.

 

On notera la prédominance féminine. Cladech compte toujours 5 élues et 4 élus. La maîtrise totale de l'exécutif municipal sera féminine pour clore cette mandature. Cladech est probablement une des rares communes de France à avoir donné une telle tonalité à la féminité rurale.   

 

 

Les municipales de mars 1989 furent catastrophiques pour les progressistes. Une kyrielle de bastions de la "gauche vigoureuse de transformation sociale" bascula lors de cette échéance, d'autres, plus douloureuses encore, suivront. En Dordogne, on notait que pour la première fois, depuis des lustres, et ce n'était pas glorieux pour l'année du "Bicentenaire de la grande Révolution française", la ville de Sarlat, comme tant d'autres, au bénéfice de "curieuses" stratégies hétérodoxes, faisant fi de l'éthique unitaire, balayait des dizaines d'années de républicanisme affirmé.

 



05/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres