Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

La lettre anonyme c'est le "courage" des lâches.

Afficher l'image d'origine 

http://images.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fwww.animal-totem.fr%2Fwp-content%2Fuploads%2Fcorbeau-totem-300.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fwww.animal-totem.fr%2Fanimal-totem-corbeau%2F&h=225&w=300&tbnid=Ybhr9ucZL53DyM%3A&docid=UQUn71z3Z45MkM&ei=BV2fV-ifGMH6UvqZgIgI&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=2548&page=1&start=0&ndsp=33&ved=0ahUKEwioto6Jt6DOAhVBvRQKHfoMAIEQMwg5KAMwAw&bih=955&biw=1920

 

 

Les corbeaux, oiseaux en voie de disparition, en général peu appréciés par les humains, jouent et ont joué un rôle écologique, notamment d'équilibre. J'ose espérer que les ornithologistes sauront éviter leur disparition totale. Les corbeaux ont aussi été rapprochés, dans le langage fleuri et peu spirituel des anticléricaux, du clergé à cause de la soutane noire des prêtres d'antan. 

 

 

Clouzot, dans une période difficile, a été le réalisateur du film "Le corbeau". Ce film est notable pour avoir causé de sérieux problèmes à son réalisateur à la Libération, à la fin de la Seconde Guerre mondiale : le film a été produit par la Continental Films, une société de production allemande établie en France dans les premiers mois de la guerre. De plus, le film a été perçu par la Résistance et la presse communiste de l'époque comme une tentative pour dénigrer le peuple français. Pour ces raisons, Clouzot a d'abord été banni à vie du métier de réalisateur en France et le film a été lui aussi interdit, mais les deux interdictions furent finalement levées en 1947.

Les notables de Saint-Robin, petite ville de province, commencent à recevoir des lettres anonymes signées "Le corbeau", dont le contenu est calomnieux. Ces calomnies se portent régulièrement sur le docteur Rémi Germain, accusé de pratiques abortives, ainsi que sur d'autres personnes de la ville. Les choses se gâtent lorsque l'un des patients du docteur Germain se suicide, une lettre lui ayant révélé qu'il ne survivrait pas à sa maladie. Le docteur Germain enquête pour découvrir l'identité du mystérieux "corbeau".

 

Source Wikipédia.

 

 

 

 

 

Nous savons tous ce qu'est, au sens propre, un torchon qui véhicule, en général, parfois à tort, un sens péjoratif par distinction avec la noblesse de la serviette.

 

Quelques définitions du torchon. Source Wikipédia. Le torchon a donné naissance à différentes locutions dont certaines sont toujours couramment utilisées ; on dit ainsi « donner un coup de torchon » (nettoyer sommairement ou même éliminer radicalement).

Propre, il exprime un aspect positif : « mettre la viande en torchon » égale se mettre au lit et en argot militaire, le torchon est un coup d'épée. Régionalement, il peut désigner un café ou un lieu de restauration typique.

Sale, il souligne le caractère négatif qu'on attribue à certains : une femme négligée ou de mauvaise vie est traitée de torchon ; il sert aussi à établir une différence de traitement des personnes en fonction de leur valeur ou de leur niveau social : on « ne mélange pas les torchons et les serviettes » ; il est enfin synonyme d'écrit de peu de valeur et même de rafle (en argot).

 

Définition de torchon pour http://dictionnaire.cordial-enligne.fr/definition/torchon  

 

Nom masculin singulier.

  1. Morceau de toile qui sert à diverses tâches ménagères.
  2. (familièrement) Texte mal écrit et mal présenté.
  3. Mauvais journal.
  4. Serpillière.  (Belgique).

 

 

 

____________

 

 

Mon blog du 29 juillet -Tous les corbeaux ne sont pas du genre "corvus"- a suscité divers commentaires et points de vue.

Pour beaucoup de personnes, j'ai eu tort de publier cette lettre anonyme et un internaute a même dit que c'était  encore faire trop d'honneur à son rédacteur de la commenter.

Je m'étais néanmoins posé la question, si je devais ou si je ne devais pas… et je suis toujours à m'interroger.

 

 

Je l'ai cependant fait parce qu'après mon premier étonnement, j'ai supposé qu'il, le pli, m'est destiné, non par erreur mais à d'autres fins. Le contexte d'intolérance croissante qui est celui que nous connaissons aujourd'hui a-t-il quelque chose à voir ? Certains ont spontanément imaginé un personnage visé. Est-ce bien, là, la cible ?

 

 

 

Notre ruralité, pour le moment, relativement épargnée par la haine des racistes et xénophobes les plus virulents,  peut, aussi, dans le contexte de turbulences détestables,  par le propos "Laissez nous tranquilles et repartez d'où vous venez", laisser planer un doute. Franchement, je ne crois pas que cela soit là la bonne piste.

 

 

Afficher l'image d'origine

 

http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://www.kamelmennour.com/media/image/s10/id917/34_malphettes_lettre_anonyme-53.jpg&imgrefurl=http://www.kamelmennour.com/fr/media/917/pierre-malphettes-lettre-anonyme.html&h=353&w=470&tbnid=ozUHeUMLxCAiZM:&tbnh=90&tbnw=120&docid=TcTyKUdKlytujM&usg=__QVAeFviub6xCX3-oOxzojpIx_cY=&sa=X&ved=0ahUKEwihnvuIsqDOAhUFtxQKHRN6BGwQ9QEIIjAC

 

 

Cela serait plutôt "Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose".

Comme on dit ordinairement : Va ! calomnie hardiment, il en reste toujours quelque chose (audacter calumniare, semper aliquid haeret). Le Barbier de Séville. Beaumarchais. 



01/08/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres