Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Le père Noël est passé à la salle des fêtes de Sagelat.

 

Les parents sur scène.

 

La salle des fêtes était tout juste suffisante, ce vendredi 16 décembre, pour accueillir les familles des écoliers sagelacois.

 

Chaque année les enseignantes et les parents s'efforcent de trouver de nouveaux thèmes pour cette fête scolaire de Noël.

 

 

Michèle Bard a parfaitement réussi à mettre en scène les plus petits et, déjà, sur les planches on voyait poindre de belles personnalités. Manuelle Sentis  nous a donné, avec les plus grands, de superbes moments inspirés par l'immortel Charles Perrault.

C'est dans la langue de nos voisins d'outre Manche que les enfants, avec "Hello, goodbye des Beatles", ont bouclé la partie écolière. La qualité de leur chant permet de penser que l'on peut, d'ici peu, imaginer de voir cette génération d'élèves, initiés de bonne heure à l'appropriation de la langue de nos voisins, nous jouer Hamlet dans l'idiome de Shakespeare.

 

Les parents à l'école des cancres ont donné une ambiance plus que comique, par leur discipline atypque et leur savoir. Michèle, en aparté, avec un petit point d'humour, confiait "il ne faudrait pas que les enfants suivent leur exemple à la rentrée".

 

 

Le Père Noël a, aussi, amené un cadeau collectif.

 

Le Père Noël, bien entendu, est venu, bravant le tumulte pluvieux et venteux de la journée. Heureusement son hélicoptère n'a pas eu d'ennui. Il a remis, comme il se doit, un paquet à chacun et, il a même poussé sa générosité à offrir un cadeau collectif pour l'école.

 

Il devrait revenir, l'an prochain, si les écoliers demeurent sages, le 21 décembre.

 

 

Il faut souligner le gros travail des enfants, certes, mais aussi des enseignantes, de Lisette et des parents avec une note spéciale pour le couple Stienstra, du Moulin de la Pique. Elco et Else-Marik ont été les bénévoles ingénieurs du son et de la lumière de la soirée.

 

 

Pierre Fabre. 

 

Photos Joël Eymet. 

 


 

 Newsletters en attente.

 

L'ordre séquentiel est, en fonction de l'actualité, évolutif.

 

 

Le Neufond vient de "repartir"...  mais pas le Valech.

Première A.G de l'asso "Un puits pour Soroni."

Et si l'on recréait les veillées !

Le solstice... qu'est ce que c'est au juste !

Daniel Manouvrier sur le terrain.

Les "Gouyats de la Nauze" iront à la Maison de retraite.

C'est J-Luc Aubarbier qui, avec l'épisode dramatique de "Soeur Philomène", donnera la première conférence à la salle des fêtes de Monplaisant.

Monplaisant et Sagelat auront, en 2011, un état civil néant pour les mariages.

La communauté de communes sera-t-elle remise en cause.

Le Colombier un hameau bien antérieur à la Révolution.

Le conciliateur, un personnage mal connu.

Le feuilleton persistant de la réouverture de la voie ferrée de Villeneuve.

La carte communale monplaisanaise avance.

 






18/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres