Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Les animations festives aoûtiennes de Siorac.

Le 3 août 1863 Siorac qui à l'époque s'appelait encore, officiellement, pour 60 ans Siorac & Fongauffier, le Conseil d'état, au troisième recours, validera Siorac-en-Périgord seulement en 1923, vit passer ses premiers trains commerciaux. Il y avait eu, bien entendu, des essais au cours des semaines précédentes mais les premiers voyageurs prirent place ce jour là.

 

CIMG2905.jpg

 

À Siorac, en 1863, tout le monde parlait occitan et le français était réservé à la seule élite. C'est donc tout naturellement que Siorac souhaite la bienvenue dans la langue qui, à la confluence de la Nauze et de la Dordogne, fut parlée pendant deux millénaires. 

  

CIMG2906.jpg

 

Le nom de ce beau village avec sa forme occitane.

 

DSCF7715.JPG

 

Cette gare s'appela, au début, Siorac-de-Belvès mais jamais la commune ne s'est appelée ainsi. Les idées reçues ont parfois tendance à être dures à éradiquer.

 

La Croix occitane et les blasons nous rappellent l'histoire de ce terroir. La bouteille, elle, nous précise que la Foire aux vins s'approche ; c'est pour le 18 août. Nous en reparlerons.

 

DSCF7731.jpg

 

Le premier magistrat prend "le jus" au pied du train spécial du cent-cinquantenaire.

 

DSCF7732.jpg

 

 La pause café va se terminer.

 DSCF7728.jpg

 

 

Noëlle Choublier-Grimbert, la commentatrice, aura bien des choses à dire tout au long du parcours où l'on voit, entre autres, la lisière de la Bessède, où se cachent les vestiges de Castel-Réal, le  haut village de Limeuil, le Bournat, les Eyzies et son Homme de Cro-Magnon, le typique village de Miremont, le mégalithe du 45ème Parallèle, les ultimes reliefs de la Forêt barade, le château de Lieu-Dieu, la Tour de Vézonne et le château Barrière.

C'était un voyage à faire. Dommage pour celles et ceux, dont votre serviteur, qui l'ont raté. 

 

 

DSCF7723.jpg

 

La bouteille, au sein d'un groupe d'épicuriens, souveraine de cette image.

 

DSCF7730.jpg

 

Combien de ces personnes seront présentes pour le bi-centenaire ?

 

 

DSCF7738.jpg

 

Le chantier des préparatifs de la fête du pont. 

 

 

CIMG3026.jpg
 

Cet ouvrage vénérable sera bi-centenaire dans une quarantaine d'année. Ce blog a peu de probabilité d'exister à cette époque... ou il aura changé d'assembleur.

 

CIMG3030.jpg

 

Les feux d'artifice attirent deux mille personnes tous les ans. Avouez que pendant 18 minutes ils font rêver les contribuables.

  

CIMG3042.JPG

 

On aperçoit Siorac... sur la berge couxoise. Les fontaines toujours superbes...

 

CIMG3045.jpg

 

C'est fini beaucoup reviendront l'an prochain.

 



Ces manifestations, parfaitement réussies, bien entendu, représentent des centaines d'heures de bénévolat. Que toutes les personnes qui, de près ou de loin, ont oeuvré pour ces heures festives en soient chaleureusement remerciées. Ne citons personne il y aurait trop d'oublis.

Il faut, tout de même, remercier les contribuables sioracois qui offrent, chaque année, le plus beau feu d'artifice de notre bassin de vie.

 

Les photos ci-dessus proviennent, pour une part importante, de Dominique Buisson et de J-P Rielh.

 


07/08/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres