Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Les petits ruisseaux font les grandes rivières.

 

 

 

 

 

REGARD SUR LA GRILLE.

 

 

 

 

Pour améliorer la visibilté des images cliquez sur celles-ci.

 

La Grille bien modeste ru, deuxième affluent de la R.D de la Nauze, le premier étant le Rivatel, au niveau de Larzac, et le troisième, le plus conséquent, le Raunel dont le blog a déjà parlé, cf blog du 11 avril, s'écoule exclusivement sur le territoire communal belvésois.

 

Il serait intéressant d'avoir l'expertise onomastique de mon ami Jean Rigouste pour expliquer la sémantique de ce curieux toponyme.

 

Sa source, à la Crout, à 144 mètres d'altitude, n'est distante de celle du Raunel que de 1500 mètres et elle n'est qu'à 3300 mètres du lit supérieur de la Couze ; ce qui permet de dire que le plateau vielvicois est un petit château d'eau de la lisière sud-ouest de la Bessède.

 

 

La fontaine de Landrou et sa vasque.

 

L'humble Grille, lorsqu'elle rejoint la Nauze, s'est étirée sur seulement 1600 mètres ; c'est donc un tout petit cours d'eau. Pour l'anecdote le plus petit fleuve de France, la Veules, a une longueur de 1195 mètres mais, le plus régulier fleuve côtier, 0, 52 m3/s avec un étiage à 0, 48 m3/s, n'a rien de comparable, dans son environnement des rives de la Manche, avec notre Grille vaillant petit ru du Périgord noir.

 

La Grille, après sa discrète source de la Crout, dérive occitane de la Croix, file entre la Bousquette et Champ Marty, où elle reçoit une source qui est son principal tributaire. Elle passe face à la colline de Vidal sous le Martoulet, recueille la fontaine de Landrou, se glisse sous le spectaculaire viaduc de la Grange et sous la R.D n° 710 et, enfin, elle conflue, à Vaurez, à 93 mètres d'altitude*, avec la Nauze  250 mètres en aval de la réception du Mamarel.

 

 

Une touriste de septembre se rafraîchit à la fontaine de Landrou.

 

Il n'y a rien de très exceptionnel d'observer un petit ru de 1600 mètres si ce n'est qu'à la mi-septembre 2011, après une sècheresse inégalée depuis des lustres, bien pire que celles de 1976 et 2003, la Grille est le seul ruisseau du bassin de la Nauze qui résiste au tarissement. Certes l'écoulement paraît bien fragile, probablement bien peu de litres seconde, mais quand on voit que le Céou a tiré sa révérence, en amont de Bouzic, comme des milliers d'autres cours d'eau, on salue cette vaillante et remarquable pérennité de la Grille. 

 

 

 Ci-dessus la Grille en amont de la Grange.

 

 

 Céline et sa chienne Tassy profitent de l'ombre et de la fraîcheur de la Grille.

 

 

* La Grille négocie donc 49 mètres de dénivelé sur son cours ; c'est à dire, approximativement,  3 %.

 

 

Prochaines newsletters.

 

Les enfants dans leur nouveau restaurant.

Un ru en grande souffrance. Le Branchat.

Le rond-point. Un lieu pour le devoir de mémoire.

Evelyn Mesquida ; une amie du Val de Nauze.

Vaurez ; un hameau pluriel.

 

 



 

 

 

 

Texte et photos Pierre Fabre.

 



22/09/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres