Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Portrait d'un musicien de la Vallée de la Dordogne.

 

 

 

Ralf Reuther, déjà bien introduit dans la vallée de la Dordogne, a notamment animé, à Siorac, le 14 juillet et la foire aux vins. Ce musicien de culture germanique, cypriote d'adoption, entend donner une nouvelle impulsion au saxophone et il apparaît porteur de projets pour cette renaissance d'un instrument plus que séculaire.

 

 

 

Cinq questions à Ralf Reuther

 

Vous êtes saxophoniste. Cet instrument de la famille des bois dont l'histoire est relativement récente, puisque son premier brevet, déposé à Paris par le Belge Adolphe Sax, remonte au 21 mars 1846, a failli disparaître si le jazz ne lui avait pas donné un  nouvel élan. Ne pensez-vous pas que cette affinité pour cette forme musicale lui soit, un peu, dépréciative ; surtout dans la ruralité où le jazz ne fait pas vraiment recette.

 

C'est l'armée française qui a demandé à Adolf Sax d'inventer un instrument qui remplacerait le violon pour, ainsi, avoir l'ensemble musical d'un orchestre afin de pouvoir défiler. Certes la musique du jazz  a une grande influence sur l’histoire de cet instrument mais il existe de très grands compositeurs classiques qui ont intégré le saxophone dans la musique d’orchestre ; Claude Debussy, Darius Milhaud, Maurice Ravel et Alexander Glazunov pour en nommer quelques uns.

Aujourd'hui le saxophone est présent dans tous les styles de musique et c’est justement cela qui m’inspire. Faire de la musique c’est raconter des histoires et s’ouvrir au monde et on découvre le monde en restant ouvert à tout. 

 

Sans parler du souffle parfait qu'il est nécessaire de bien utiliser, le saxophone, manifestement, n'est pas l'instrument le plus facile à connaître et à pratiquer.

Cet instrument, noble au demeurant, suscite-t-il, selon vous, une appréhension chez les jeunes musiciens de notre temps.

 

Le Saxophone comme tous les instruments de musique nécessite un apprentissage mais si l'on aime la musique on découvre sa richesse à travers son instrument. Tout apprentissage devient une passion. Le saxophone était bien plus présent dans la musique pop des années 80 et 90, mais reste certainement un instrument seul et merveilleux.

 

 

Votre double nationalité  suisse-allemande vous lie à une forte culture musicale. Pensez-vous, en terre occitane, que cette éducation soit plutôt un frein ou un appui.

 

L’histoire et la culture musicale de cette région sont très riches et intéressantes et je les ressens plutôt comme une source d’inspiration. La musique à toujours accompagné l’homme et ici nous nous retrouvons dans un des berceaux de humanité !...

(…. Il y a donc un  passé qui incite à se poser et à écouter et d’observer le monde…. c’est ça l’inspiration…).

 

Vous avez déjà produit un C.D pouvez nous dire quels sont vos projets dans ce domaine.

 

Pendant ma carrière je me suis, comme je l’ai déjà dit, investi dans de différents domaines de la musique et j’ai participé à plusieurs productions enregistrées. J’ai joué dans des orchestres classiques ainsi, que dans des groupes de jazz, pop, funk etc. Aujourd’hui je m’intéresse d’autant plus aux différents styles de musique. C’est  pourquoi mon programme solo est très varié. Actuellement je forme un duo avec un percussionniste "Horizons acoustiques"…. Le nom reflété bien notre projet. Découvrir les différents styles des musiques du monde.

 

Vous comptez, dit-on, ouvrir une école musicale dans la vallée de la Dordogne. Souhaitez-vous faire le point sur ce projet.

 

Je n’ai pas vraiment l’intention d’ouvrir une école de musique pour le moment. Cela reste plutôt un projet pour le futur. Mais je suis très motivé et intéressé de participer activement à des projets qui pourraient se mettre en cours au présent et au futur.

La musique est à mon avis énormément importante dans l’éducation des enfants et des jeunes….

 

Si je trouve des possibilités pour mieux intégrer la musique dans l’éducation scolaire je serai très partant. En tout cas beaucoup d’idées et de projets attendent de pouvoir être réalisés.

 

 

Interview et photo Pierre Fabre.

 

 



05/09/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres