Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Vive les vacances (volet n° 2).

 

SAGELAT

 

 

 

CIMG2004.jpg

 

Les écoliers quelques minutes avant les vacances.

 

Le calcul mental des années des grands-parents avec l'équation formulée par le maître d'école et le résultat posé par les élèves sur une ardoise que l'on présentait ne fait plus recette et est devenu, pour la majorité, obsolète.

 

Les élèves comme les adultes se servent d'outils modernes, pratiques certes, mais qui ôtent une part de réflexion.

 

Mathador est un moyen ludique et pédagogique de faire travailler les écoliers sur le thème des chiffres. Les élèves de Sagelat ont été particulièrement brillants puisqu'ils ont décroché la première place dans l'espace de l'Académie de Bordeaux.

 

Peut être, parmi eux, il y a de futurs mathématiciens susceptibles de relayer Jean-Frédéric Frenet*, probablement le plus marquant des mathématiciens de notre département.

 

 

 

 

 

 Afficher l'image d'origine

 

Jean Frédéric Frenet, né le  à Périgueux et mort le  dans la même ville, est un mathématicienastronome et météorologue français.

Il est connu pour avoir découvert (indépendamment) les formules de Serret-Frenet.

 Il a obtenu six des neuf formules, qui à cette époque n'étaient pas écrites dans le langage de l'algèbre linéaire. Ces formules sont importantes dans la théorie des courbes dans l'espace en géométrie différentielle et elles furent présentées en 1847 dans sa thèse « Sur quelques propriétés générales des courbes à double courbure » à Toulouse. La même année, il devint professeur à Toulouse et, un an plus tard, il devint professeur de mathématiques à Lyon. Quatre ans plus tard, en 1852, il publia les formules de Frenet dans le Journal de mathématiques pures et appliquées. À la tête de l'Observatoire astronomique, il publie de 1853 à 1858 des observations météorologiques dans les Mémoires de l'Académie impériale de Lyon.

En 1856, son introduction au calcul différentiel et intégral, le Recueil d'exercices sur le calcul infinitésimal, fut publiée. Il y eut sept éditions de cet ouvrage, la dernière, posthume en 1917.

 

Source Wikipédia. 

 

 

Description.

"Quel que soit le mode de jeu choisi, on s’amuse vraiment et mieux encore, on en redemande" ~ iPhon.fr
"Un chouette outil pour pratiquer le calcul mental en s'amusant en solo ou à plusieurs" ~ Le Parisien

+++ Cette version Lite vous permet de tester +++
- les 3 jeux Solo, Plato et Flash sur iPad
- le jeu Solo sur iPhone et iPod (dont les écrans sont trop petits pour les jeux multi-joueurs !)

Vous adorez les chiffres ? Ou au contraire, vous vous sentez nul en calcul mental ?
Mathador est fait pour vous !
Des générations d'élèves et de familles ont été séduits par les boîtes de jeu Mathador : l'application en reprend les principes et enrichit l’expérience.
Seul, en famille ou en classe, secouez votre iPad : les dés sont jetés !

Mathador comprend 3 jeux (attention, sur iPhone, vous n'accédez qu'au jeu Solo) :
- Solo : 10 niveaux à franchir, dans chacun des trois modes (facile, moyen, difficile). Soit 30 niveaux, composés d'épreuves de calcul "compte est bon" et d'énigmes mathématiques. Décrochez trophées, bonus et grades : vous allez être surpris par vos marges de progrès !
- Plato (2 à 4 joueurs) : des calculs et des énigmes répartis sur un plateau de 28 cases. Les joueurs peuvent se mesurer aux mêmes épreuves ou jouer à des niveaux différents. Idéal pour des parties parents / enfants.
- Flash (2 à 4 joueurs) : que du calcul ! Du plus facile au plus difficile : sans contrainte, ou avec une ou deux opérations obligatoires, ou encore en comptant les points rapportés par chaque opération. Là aussi, les épreuves peuvent être communes à tous les joueurs ou adaptées au niveau de chacun.

Avec cette version gratuite vous pouvez :
- tester les 3 premiers niveaux de chaque mode du jeu Solo
- jouer au jeu Flash (2 joueurs maxi, 3 épreuves maxi par partie) 
- jouer au jeu Plato (2 joueurs maxi, plateau réduit)

Mathador est unique :
- C'est une véritable application de calcul mental multi-joueurs.
- Débutant ou chevronné, vous jouez à votre niveau grâce à une répartition très progressive des difficultés.
- Il y a toujours une solution : les calculs les plus faciles en ont des dizaines, les plus difficiles... beaucoup moins !

Pour les enseignants du cycle 3 au collège :
- Une application extrêmement ludique, qui installe un rapport de plaisir avec les nombres.
- Pour pratiquer le calcul mental réfléchi et automatisé.
- Elle met tout élève en situation de réussite, quels que soient ses acquis.
- Elle permet de suivre le parcours de chacun dans le jeu.

 

 

  

 

 

CIMG2012.jpg

 

Mélanie présente le diplôme collectif de ses élèves. Les récompenses parviendront après les vacances.

 

 

CIMG2013.jpg

 

 

Photos Pierre Fabre.



07/07/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres